Le pangolin

Le Pangolin est probablement un des transmetteurs du virus à l’origine de l’actuelle pandémie. Cela a été confirmé par une étude publiée fin mars dans le journal scientifique Nature.

Le pangolin, qui compte quatre espèces vivant dans les forêts d’Asie du Sud-Est et quatre autres en Afrique, est aussi le mammifère le plus braconné au monde. Selon une ONG un million d’individus auraient été chassés au cours des dix dernières années. Les Chinois en sont les principaux acheteurs. Ils consomment la viande de l’animal, mais utilisent aussi ses écailles, riches en kératine, en raison de sa prétendue vertu thérapeutique. La famille est menacée  d’extinction.

Avec son corps recouvert d’écailles triangulaires l’animal ressemble à une grosse pomme de pin. Attaqué il se met en boule. Le Pangolin se nourrit de fourmis et de termites qu’il capture avec une très longue langue visqueuse pour piéger les insectes. Il fouille les termitières et fourmilières avec ses griffes acérées. 

Cet article a été publié dans biologie aquatique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s